Valeurs du Iokaï Shiatsu

Les spécificités du shiatsu Iokaï

Le point important dans le Iokaï Shiatsu est comment entrer en contact avec l’humain. C’est pourquoi, Masunaga sensei a utilisé le nom “Iokaï” qui définit la nature de l’échange de personne à personne.

Io s’inspire du Sutra bouddhiste qui est relatif à celui qui connaît ses déséquilibres et détermine les moyens appropriés de s’y soustraire définitivement.

Kaï représente l’association, la communication entre des personnes sous un même toit.

Le shiatsu Iokaï est un art qui se distingue d’une simple technique manuelle par le fait qu’il engage la globalité psychique-physique (esprit-corps) du praticien (shiatsushi) et du receveur (jusha). Sasaki sensei a été profondément touché par ces aspects durant sa collaboration avec Masunaga sensei et c’est le cœur de cette approche qu’il enseigne en Europe.

Le IOKAÏ SHIATSU en Europe

Shizuto Masunaga senseï, le fondateur du Iokai Shiatsu au Japon est venu à plusieurs reprises en Europe où il a rencontré un vif succès. Juste avant sa mort en 1981, il envoie Kazunori Sasaki senseï développer sa méthode en Europe.

Celui-ci s’établit d’abord en France, puis en Hollande, à ce jour les écoles Iokaï sont également représentées en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, en Autriche et en Italie.

La principale caractéristique de IOKAI SHIATSU EUROPE est d’amener le praticien de Shiatsu a utiliser correctement son corps dans l’étude et la pratique des méridiens à partir des textes anciens de l’approche orientale.

L’objectif de ‘ IOKAÏ ’

par Shizuto Masunaga en octobre 1960, date de la création de “Iokai”

fond1Dans l’”Ekottarâgama”, quatrième partie des “Agama-Sûtra”, le Bouddha enseigne que le “Roi” – “O” – de la “médecine” – “I” -, est celui qui : connaît bien les maladies, en connaît les causes, s’emploie à les soigner, connaît bien les traitements appropriés et les met en pratique, pour faire en sorte qu’elles ne reviennent pas. De nos jours même, ce que recherchent les malades, ce n’est pas quelqu’un qui s’adonne à la recherche médicale, mais un tel “Roi” – “O” – de la médecine.

Pour répondre à cette attente, et même si le chemin est long pour y parvenir, un certain nombre d’entre nous, praticiens de shiatsu, qui avons pour idéal de devenir de tels “rois de la médecine”, développons une technique de “diagnostic-traitement simultané” et souhaitons mettre en œuvre une thérapeutique médicale qui soit dans le respect du Ciel et de la Terre et pour l’homme un support de paix.